Partager
1ère journée des éliminatoires de la Can 2019 : Service minimum pour le Bénin face à la Gambie

1ère journée des éliminatoires de la Can 2019 : Service minimum pour le Bénin face à la Gambie

Dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2019, les Ecureuils du Bénin ont battu par le score étriqué d’un but à zéro (1-0), les Scorpions de la Gambie. L’unique but de la partie a été marqué par le capitaine des Ecureuils Stéphane Sessegnon. Un service minimum qui permet au Bénin de remporter les trois points de la partie. C’était hier, dimanche 11 juin 2017, au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou.

C’est dans un stade plein à craquer à cause de la gratuité décrétée par le gouvernement béninois pour pousser les Ecureuils à la victoire que les protégés d’Oumar Tchomogo ont réalisé l’essentiel face aux Scorpions de la Gambie (1-0). Ce fut très dur et compliqué pour Oumar Tchomogo et les siens qui ont pourtant bien entamé la partie avec un état d’esprit de vite tuer le match. Malheureusement, le Bénin a trouvé en face de lui, non seulement un gardien de but gambien en état de grâce mais aussi une défense gambienne soudée et bien regroupée autour de son dernier rempart. Jodel Dossou, à deux reprises  a failli scorer (3’ et 9’) mais Boubakar Sanneh était présent dans ses buts, également à la 39e minute de jeu sur une tête de Micheal Poté à la suite d’un centre de David Kiki. De retour des vestiaires, le capitaine des Ecureuils a pris ses responsabilités et d’une frappe des 30 mètres, a trompé la vigilance du gardien gambien pour ouvrir le score (1-0) pour le bonheur du public ayant effectué massivement le déplacement. A la suite de ce but, les tentativesde Steve Mounié (55e et 58e),  pour aggraver le score ont été vaines. Même les quelques maigres incursions de l’équipe gambienne n’ont rien donné de potable. C’est sur ce score étriqué (1-0) que Stéphane Sessegnon et ses coéquipiers ont fait l’essentiel, décrochant les trois points. Au-delà de ce service minimum, le sélectionneur béninois doit tirer les enseignements nécessaires pour corriger le tir. Car le jeu produit par le Bénin face à la Gambie ne peut battre, ni le Togo en reconstruction, ni l’Algérie à Cotonou (favorite de la poule D).

11 entrants de Tchomogo face à la Gambie

Gardien : Fabien Farnolle
Défenseurs : Olivier Verdon ; Cedric Hountondji ; Abdul Khaled Akiola Adenon ; David kiki
Milieux : Djiman Koukou ; Mama Seibou ; Stéphane Sessegnon ; Jodel Dossou(Jacques Bessan, 85e)
Attaquants : Pote Michael (Marcellin Koukpo, 71e) ; Steve Mounié
Remplaçants : Sartunin Allagbe, Junior Salomon, Richard Bakary, Jacques Bessan, Moise Adilehou, Ibrahim Ogoulola, Marcelin Koukpo

Quelques impressions d’après match

Oumar Tchomogo, sélectionneur du Bénin
 
«Je crois que physiquement, on était bien pendant au moins une heure. C’est un match de foot. On ne peut pas être parfait pendant 90 minutes. On a eu des temps faibles et des temps forts où on a eu des occasions même si on n’a pas tout concrétisé. (…) On a commencé à travailler et il faut nous laisser le temps de faire venir ces binationaux»

Stéphane Sessegnon, capitaine des Ecureuils

« On n’a pas eu le temps pour travailler ensemble. On n’a eu qu’une semaine. Ce n’est pas facile. Sur le match, je suis satisfait. On a produit du bon jeu et on a créé pas mal d’occasions. On a péché un peu dans la finition, mais avec une certaine cohésion, on a fait l’essentiel. On est bien entré dans le match. On s’est dit qu’il faut vite mettre la pression. Si on était deux ou trois à zéro à la mi-temps, ce n’était pas volé. On s’est créé des occasions mais on n’a pas pu les concrétiser.  A un moment donné, il faudrait que je prenne ma responsabilité d’ancien et de capitaine. C’est ce que j’ai essayé de faire. Après, ça m’a souri. Mais il faut surtout féliciter le travail de l’ensemble des joueurs…»

Abdul Fataï SANNI

Laissez un commentaire