Partager
Corée du Nord: encore des tirs de missiles en mer du Japon

Corée du Nord: encore des tirs de missiles en mer du Japon

La Corée du Nord refuse de se laisser intimider. Elle a procédé à une nouvelle salve de missiles de croisière ce jeudi 8 juin 2017. Dix jours après le tir d’un missile Scud amélioré, le régime de Pyongyang a lancé «plusieurs» missiles sol-mer de courte portée qui se sont abîmés en mer du Japon.

Ce nouvel acte de défiance survient au lendemain du départ de deux porte-avions américains, qui effectuaient des exercices dans la zone. Il prend place aussi alors que le Conseil de sécurité de l’ONU vient de renforcer les sanctions contre le programme nucléaire et balistique nord-coréen.

Tirés depuis le port de Wonsan, face au Japon, les missiles de croisières nord-coréens ont parcouru 200 km et atteint une altitude de 2 km, a indiqué l’état-major de l’armée sud-coréenne. Le nombre de projectiles n’a pas été précisé.

Ces missiles servent à frapper des navires. On peut donc voir dans ce tir un message limpide adressé aux Etats-Unis, alors que deux porte-avions américains viennent justement de quitter la région.

Vers de nouvelles négociations ?

A Séoul, certains analystes estiment aussi que la Corée du Nord cherche à préparer d’éventuelles négociations, un dialogue ouvertement souhaité par la Corée du Sud et même évoqué par le président américain Donald Trump.

Pyongyang chercherait à faire progresser son programme balistique le plus vite possible, pour aborder de futurs pourparlers en position de force. Le régime voit dans la dissuasion nucléaire sa meilleure chance de survie, et depuis un mois, il procède en moyenne à un tir par semaine.

Cette accélération ne provoque aucune panique au Sud. Le nouveau président sud-coréen Moon Jae-in vient d’ailleurs d’annoncer que le déploiement très controversé d’un bouclier anti-missile américain sera retardé de plusieurs mois.

Laissez un commentaire