Partager
Mort du musicien cubain Ernesto «Tito» Puentes à l’âge de 88 ans

Mort du musicien cubain Ernesto «Tito» Puentes à l’âge de 88 ans

Il était un chef d’orchestre et trompettiste virtuose. Le Cubain Ernesto Puentes, surnommé Tito, est mort à l’âge de 88 ans à Montpellier, au sud de la France, où il s’était installé. Né à La Havane, il avait débuté avec ses deux oncles trompettistes dans le Cuba des années 1940. Avec plus de 200 albums à son actif, il avait acquis une renommée internationale.

C’est avec son album El Alacran qui a marqué les esprits qu’est venu le succès international pour Ernesto Puentes. Nourri de multiples influences africaines et européennes, il était un soliste et un interprète pluriel. Il refusait d’être considéré comme un simple musicien de salsa, un salsero, un terme qui pour lui était inventé par les Américains.

Dans les années 1950, celui qui avait débuté en soufflant dans un cornet bricolé quitte Cuba pour une tournée mondiale. Abandonné en cours de route par son manager, l’enfant de La Havane, désargenté et désemparé, débarque alors à Paris. Il se fait rapidement un nom avec ses rythmes chaloupés. Il collabore notamment avec Sylvie Vartan, Claude François ou Nino Ferrer.

Tito Puentes, le plus Parisien des Cubains, avait plusieurs cordes à son arc. Devenu chef d’orchestre de son propre big band, il a joué pour la dernière fois en 2015 au festival Tempo latino, où il a invité sur scène son ami de toujours : Manu Dibango.

Laissez un commentaire